Un premier mai réussi avec plus de 300 000 manifestants

publié le dans
Cover Image for Un premier mai réussi avec plus de 300 000 manifestants

Plus de 310 000 manifestants ont défilé dans 240 défilés à travers toute la France pour le premier mai. Une mobilisation plus importante que l’année dernière et dirigée contre le Président dont les annonces ne convainquent pas.

Des cortèges divers

Gilets jaunes ou rouges, les manifestants étaient nombreux, profitant généralement d’une météo ensoleillée. Difficile de parler d’une convergence entre syndicats et gilets jaunes, ces derniers sont bien trop hétérogènes dans leur composition pour qu’il soit possible d’exprimer ainsi le rapprochement qui s’est opéré dans les cortèges. De plus, être “gilet jaune” n’empêche pas d’être adhérent d’un syndicat et bons nombres de manifestants des cortèges syndicaux affichaient leur appartenance aux “gilets jaunes”. Cependant, c’est côte à côte souvent mélangé que les défilés ont eu lieu.

Dans le Vaucluse

https://www.facebook.com/mjcf84/posts/2255677714646566

Dans le Rhône

https://www.facebook.com/JCRhone69/videos/2408919669331581/

Les mots d’ordre étaient également bien souvent divers. Il ne fallait toutefois pas y voir le signe de divisions entre militant syndicaux, politiques ou simple activiste “gilet jaune” mais davantage une globalité du ras-le-bol exprimé face à des politiques qui laissent des millions de travailleurs sur le côté. La place des revendications sectorielles était ainsi importante notamment dans les corps de la fonction publique d’état mobilisés, l’éducation nationale et les hospitaliers faisaient ainsi particulièrement entendre leurs voix dans de nombreux cortèges.

En Haute-Garonne

https://www.facebook.com/mjcf.hautegaronne/posts/1060343644153486

Dans la Vienne

https://www.facebook.com/MJCF86/posts/2055103981266336

Rassemblés sur les mots d’ordre

Les cortèges étaient toutefois rassemblés sur deux points. Une opposition frontale aux politiques menés par le Président de la République et la demande du reste du droit de manifestation notamment vis-à-vis de la répression policière. Le Président était la cible de toutes les critiques dans les défilés. La personne d’Emmanuel Macron est passée en quelques mois, du renouveau de la politique à l’incarnation d’une élite déconnectée de la réalité. Les annonces faites pendant la conférence de presse n’ont pas réussi à inverser la tendance.

Dans le Puy-de-Dôme

https://www.facebook.com/jeunescommunistespuy.dedome/posts/2218906938144405

En Ille-et-Vilaine

https://www.facebook.com/jc.rennaise/posts/2170188549716404

La répression policière, c’est l’autre socle commun dans les cortèges. Des syndicalistes, aux gilets jaunes, en passant par les militants politiques, tous les habitués des manifestations le savent, le droit de manifester est un combat. Le bilan effroyable de la répression contre les manifestations des gilets jaunes, mais aussi des lycéens en décembre dernier en témoigne. La loi anticasseur, même partiellement censurée par le Conseil constitutionnel fait planer une menace sur les manifestants tout en alimentant une logique d’affrontements avec les forces de l’ordre. La manifestation parisienne en a encore été le théâtre cette année.

Dans le Loiret

https://www.facebook.com/MJCF45/posts/1255428474633621

En Gironde

https://www.facebook.com/JeunesCommunistesGironde/posts/2185183641578718

Les jeunes communistes largement présents dans les défilés

En Seine-Saint-Denis

https://www.facebook.com/jeunescommunistes93/posts/1283205105176809

Dans le Val-de-Marne

https://www.facebook.com/jeunescommunistes94/posts/2368983066657628

Pour le Mouvement des jeunes communistes de France, le premier mai est toujours une date importante qui signifie muguet et manifestations. Dans la plupart des cortèges, les jeunes communistes étaient présents pour faire entendre la voix des jeunes faces aux politiques menées par le gouvernement. Cette année, c’était également l’occasion de faire connaître leur soutien à la campagne de Ian Brossat, le candidat communiste aux élections européennes du 26 mai prochain.

Dans le Nord

https://www.facebook.com/mjcf.nord/posts/1301761319964492

Dans les Yvelines

https://www.facebook.com/mjcf78/posts/1123238507848734

La vente de muguet, c’est l’autre aspect important du premier mai pour les jeunes communistes. Réceptionné parfois la veille au milieu de la nuit, il est emballé pour être vendu au petit matin. C’est un moyen de financement important pour l’organisation qui se donne ainsi les moyens de son activité. Le muguet du premier mai des jeunes communistes est ainsi tout autant une “tradition” qu’une activité. C’est aussi le moyen de faire de la politique sur les points de vente en amont du défilé.

Dans les Hauts-de-Seine

https://www.facebook.com/jc.hautsdeseine/posts/2002957786494303

A Paris

https://www.facebook.com/nordouest.jc/posts/2068165326618845