Sélection + autonomie des universités = moins de 50 % de réussite en licence

publié le dans
Cover Image for Sélection + autonomie des universités = moins de 50 % de réussite en licence

Le site l’Etudiant.fr a révélé son classement 2022 des universités selon le pourcentage de réussite en licence. L’université d’Angers arrive péniblement en tête avec un taux de 49,9 % de réussite.

Non seulement on a un taux maximum de réussite qui ne dépasse pas les 50 %, les chances de réussite ne sont pas les mêmes selon que l’on étudie à l’université de Poitiers, de Rennes ou de Nantes ! La faute à l’autonomie des universités mise en place par Valérie Pécresse quand elle était ministre de l’Enseignement supérieur sous Sarkozy en 2007.

De fait, les inégalités de budget existent selon les établissements, provoquant une rupture d’égalité entre les étudiants et les étudiantes. Au-delà de ça, la sélection féroce qui se traduit avec Parcoursup oriente les étudiantes et les étudiants dans des filières qu’ils et elles n’ont pas choisis, provoquant de fait un échec en licence. Par-dessus tout, la moitié des étudiantes et des étudiants effectuent un travail salarié en concurrence de leurs études.

Sélection, précarité étudiante, salariat étudiant et manque de moyen dans les universités, c’est une recette qui ne fonctionne pas pour avoir la jeunesse la mieux formée.