Avant-Garde | Rédaction
A LA UNE EDITO

L’édito de Camille Lainé

La mobilisation s’accélère

Les premières journées de grève des cheminots ont été massives et il en sera de même pour celles qui arrivent. Même si le gouvernement n’est toujours pas décidé à céder, le discours a quand même évolué, parce qu’ils ont bien compris qu’en face ça ne lâcherait pas ! Le rapport de force se construit, l’abandon des ordonnances en est une preuve.

La manif du 22 mars et la détermination des cheminots donnent de la motivation à tout le monde et les choses bougent dans plein d’endroits. Le 19 avril sera d’ailleurs une nouvelle date de mobilisation pour la fonction publique, ou c’est sur, nous serons beaucoup à nous y joindre. Les grèves s’amplifient également, après la fédération CGT de Mines-Energie qui a appelé à des actions, c’est celle de la métallurgie qui a lancé un appel à la grève pour le 19, ces mobilisations s’ajoutent aux éboueurs parisiens, aux salarié·e·s de Carrefour, à celles et ceux d’Air France mais également aux personnels de l’enseignement et la recherche qui appellent à une nouvelle journée de mobilisation le 10 avril.

La mobilisation étudiante prend de l’ampleur elle aussi, une vingtaine de facs sont bloquées avec des AG remplies.

Il y a donc, actuellement de forts potentiels de mobilisation, sur des batailles distinctes mais qui, d’un point de vue politique combattent des logiques communes.

Il est bien sur indispensable d’être solidaire de toutes les travailleuses et de tous les travailleurs en lutte, mais aller sur le piquet de grève des autres ne suffira pas. Pour lancer un mouvement social d’ampleur qui se pérennise il faut que chacune et chacun mobilise sur son lieu de vie pour mettre le plus de gens possible en dynamique ! C’est par les combats et les victoires de chaque secteur, d’autant plus si elles sont obtenues dans une même période, que nous serons en capacité d’affronter les logiques politiques globales qui nous font face et donc de constater que nos luttes, ont convergées.

C’est ce que les Jeunes et etudiants communistes font partout en France, mobiliser partout dans les facs, les lycées contre le plan étudiants et la réforme du bac et mettre le plus de jeunes possible en mouvement contre la politique de Macron !

Le président et le gouvernement s’attaquent à tous nos droits, on en prend plein la tête de tous les côtés, il faut donc être unis pour s’opposer et gagner.

De nombreuses initiatives se montent partout, même si c’est une bonne chose, il ne faut pas tomber dans la facilité de créer des choses à part pour essayer de sortir son épingle du jeux, mais bien de travailler en collectif.

Le MJCF sera bien sur présent dans toutes les mobilisations et la prochaine étape ce sont les 10 et 19 avril !

D’ici là, on continue à mobiliser partout pour écraser la politique libérale de Macron !

Rédaction
Collectif de rédaction d'Avant Garde