Rédaction | Avant Garde
EDITO

Liban : Au-delà des divisions, les citoyens libanais s’unissent pour plus de démocratie

Depuis plus de trois semaines, le Liban est traversé par des mobilisations massives à travers le pays. Dans un pays très marqué par les divisions interconfessionnelles, où même les postes au sommet de l’État se répartissent entre confessions, ces mobilisations revêtent un caractère inédit. Les manifestants se rassemblent dans les rues, peu importe les divisions dans un même rejet des logiques de divisions confessionnelles. 

Les mobilisations qui s’expriment dans les rues de Beyrouth à Tripoli sont celles des citoyens libanais, unis face à la corruption et aux logiques clientélistes qui conduisent les chefs confessionnels à se battre entre eux. Les citoyens libanais dans leur ensemble sont descendus dans les rues pour plus de démocratie. Alors que les inégalités explosent, ils veulent reprendre le pouvoir sur l’oligarchie qui s’enrichit sur leurs dos. La contradiction qui s’exprime dans ces manifestations ne se fait plus entre confessions, mais directement entre les citoyens et le pouvoir en place. 

Les manifestants, maronites, chiites, sunnites ou autres sont tous des citoyens libanais, citoyens qui dénoncent des politiques qui aggravent les inégalités dans le pays. Aujourd’hui, plus d’un tiers de la population vit sous le seuil de pauvreté. Les manifestants sont des travailleurs ou futurs travailleurs qui luttent pour pouvoir vivre dignement. Leur revendication : démocratiser l’ensemble de la société libanaise pour permettre de mettre en place un système avec plus de justice sociale. 

Au même moment où à travers le monde, notamment, en France, les gouvernements jouent sur les divisions pour pouvoir mieux régner, la lutte du peuple libanais est exemplaire. Exemplaire, car dans un des pays du monde où les divisions confessionnelles sont les plus instituées, le peuple s’unit pour reprendre le pouvoir et mettre en place plus de justice sociale. Le peuple libanais vient nous réaffirmer que peu importe les divisions confessionnelles ou autre, ce sont les conditions de vie objectives des citoyens qui marquent la réelle division dans une société. Les Libanais nous donnent une leçon d’unité face aux logiques de divisions et de prédations des capitalistes.